L’EFFT

Influencée par la théorie et la science de la neurobiologie interpersonnelle, l’essence de la thérapie familiale axée sur les émotions (EFFT) est d’aider les aidants naturels à accroître leur rôle dans le rétablissement de l’être cher après un problème de santé mentale.

En fait, le clinicien croit qu’il est très utile sur le plan thérapeutique d’habiliter les parents à aider leurs enfants, peu importe leur âge, étant donné qu’ils sont  » branchés  » ensemble. François Marland explique que leur principale responsabilité est d’aider les parents à devenir un agent actif de guérison. Ils le font en aidant les parents et les autres soignants à s’impliquer davantage : interrompre les symptômes et soutenir les comportements axés sur la santé, aider leur enfant à traiter les émotions manifestes et sous-jacentes qui peuvent alimenter les pensées et symptômes problématiques et diriger la réparation des blessures relationnelles, le cas échéant.

 

Transformer les blocages émotionnels

Tout au long du traitement, le clinicien de l’EFFT cherche également à transformer les  » blocages émotionnels  » chez les soignants qui ont des difficultés à mettre en œuvre des interventions. François Marland indique que des recherches récentes sur cette thérapie ont révélé que ces aidants naturels ne sont pas incapables ou démotivés d’agir en tant qu’agents positifs du changement ; ils sont plutôt bloqués par l’émotion, et en particulier par la peur et la culpabilité personnelle. Ainsi, le clinicien traitant utilise des techniques spécifiques pour prendre en charge et traiter ces blocages émotionnels afin d’accroître l’auto-efficacité de l’aidant et le soutien axé sur le rétablissement, et ce, d’une manière respectueuse et compatissante. Ces blocages émotionnels sont également identifiés et traités par les cliniciens lors de la mise en œuvre de ces interventions.

L’EFFT est une approche complète

Cette technique peut être mise en œuvre avec des familles entières, des dyades parents-enfants, et avec les parents seulement. En fait, l’une des principales forces de l’approche réside dans le fait que les cliniciens peuvent aider les soignants à assumer ces rôles, quel que soit l’âge de l’être cher ou sa participation à un traitement officiel, ce qui donne espoir aux familles dont l’enfant refuse le service. Cette thérapie peut être intégrée dans les modèles de traitement existants et à différents niveaux de soins afin d’autonomiser à la fois les familles et les équipes de cliniciens.

 

François Marland se passionne pour les psychothérapies émotionnelles qui permettent de venir à bout du mal être dont souffre de nombreuses personnes, cette approche fait partie d’un ensemble de thérapie très efficace.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s